Biovision engagé dans l’Agenda 2030

Par

Biovision

800 millions de personnes affamées dans un monde qui produit assez à manger pour tous. Des sols dégradés. De l’eau polluée. Des champs empoisonnés… Quelque chose doit changer dans les politiques agricoles actuelles !

Ces dernières années, Biovision s’est engagé activement pour un changement de cap dans l’agriculture. Avec succès. En septembre dernier, l’Agenda 2030 comprenant 17 Objectifs de développement durable (ODD) a été adopté à l’ONU. Cette feuille de route pour l’humanité se distingue des précédents Objectifs du Millénaire pour le développement. Elle concerne tous les pays : industrialisés, en développement, émergents. S’attaquant aux causes plutôt qu’aux symptômes, cet agenda nous oblige à sortir de la mentalité de silo.

Comment Biovision s’engage dans l’Agenda 2030.

Biovision a été influent aux étapes décisives de ce processus : le Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement et la mise en œuvre des ODD, les négociations sur le climat à Paris, la négociation de l’Agenda lui-même. Nous avons ainsi pu agir sur la formulation de l’Objectif 2 «Faim Zéro» : «Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable».

Grâce à des alliances et des plates-formes stratégiques, tels que le Comité de la sécurité alimentaire mondiale à Rome (CFS) ou le Programme des Nations Unies pour les systèmes alimentaires durables (10YFP), Biovision a forgé son rôle de «pionnier du changement». Nous contribuons ainsi à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, au niveau international.

À l’échelon national, Biovision soutient (en collaboration avec le Millennium Institute) les gouvernements de l’Ethiopie, du Kenya et du Sénégal dans la planification de politiques agricoles durables – et cela en lien avec l’ODD numéro 2.

 

6 de l’ODD sont au cœur de notre travail

La principale priorité du travail de Biovision: avoir un impact sur la réalisation des Objectifs de développement durable (Agenda 2030). Nous mettons l’accent sur l’ODD 2 « Faim Zéro » avec une nourriture suffisante et saine.

Eine Übersicht über die 17 UNO-Nachaltigkeitsziele (SDGs) und welche im Zentrum von Biovisions Arbeit stehen.
Biovision apporte une contribution importante à divers objectifs de développement durable (ODD).

Nos nouvelles

Politique, Qui sommes-nous

Un mois d’octobre placé sous le signe des « Journées de l’agroécologie »

Qu’est-ce que l’agroécologie et comment peut-elle contribuer à la conception de systèmes alimentaires durables ? Quelles sont les approches qui fonctionnent en Suisse ? Quel potentiel recèlent-elles pour une politique alimentaire durable ? Autant de questions qui seront abordées lors des « Journées de l’agroécologie », une série de manifestations que le réseau Agroecology Works! organise dans toute la Suisse au cours du mois d’octobre. Daniel Langmeier, conseiller politique chez Biovision et cofondateur du réseau, répond à nos questions à propos de cet événement.
Politique

COP26: le rôle de Biovision en tant que médiatrice

Fin octobre 2021, l’équipe du département Dialogue politique et plaidoyer s’est rendue à Glasgow afin de défendre les positions de Biovision au sommet des Nations Unies sur le climat (COP26). Les dernières découvertes en termes d’agroécologie et de climat, ainsi que l’objectif d’intégrer l’agriculture agroécologique dans les discussions sur le changement climatique, étaient du voyage.
Politique

Sommet de l’ONU sur les systèmes alimentaires: l’agroécologie en bonne posititon

Politique

« La Suisse s’offre des bonnes notes en durabilité sur le dos d’autres pays »

Carole Küng, codirectrice du Réseau suisse de solutions pour le développement durable (SDSN Switzerland), coanimé par Biovision, réclame de la Confédération un engagement plus sérieux au niveau des Objectifs de développement durable des Nations Unies. La stratégie du Conseil fédéral rate la cible selon elle.