International

CCA - Changement de cap dans l'agriculture

Les systèmes alimentaires actuels se caractérisent par des excédents de production et des gaspillages alimentaires, des pratiques agricoles insupportables et une marginalisation des petits exploitants agricoles. Ils contribuent également à une multitude de problèmes sociaux et environnementaux comme le changement climatique, la perte de biodiversité, la dégradation des sols, le chômage, la pauvreté, ainsi que l'insécurité alimentaire. Le rapport « Evaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement» (EICSTAD), mandaté par les Nations Unies, affirme en 2008 qu’une transition vers des systèmes agricoles et alimentaires durables donnera accès à une alimentation suffisante et saine pour tout le monde, et contribuera à préserver l’environnement. Bien que des systèmes d’agriculture et alimentaire durables et résilients existent, les conditions économiques et politiques actuelles restreignent leur potentiel de devenir courants. Ainsi, un changement des politiques et pratiques agricoles et agroalimentaires est nécessaire.

L'objectif du programme

L’objectif du programme est l’amélioration de la sécurité alimentaire, du bien-être en milieu rural, l'utilisation durable des ressources naturelles à travers des politiques en agriculture et systèmes alimentaires durables, suivant le verdict de l’EICSTAD.

Lors du Forum politique de haut niveau pour le développement durable, Biovision organisa conjointement avec le gouvernement du Sénégal, le SDSN et l’IDDRI un évènement parallèle sur "les moyens nationaux de réaliser l’ODD 2".

Méthode

Le programme fonctionne aussi bien au niveau national qu'international, afin d’initialiser une action transformatrice et un transfert vers des systèmes agricoles et alimentaires durables.

  • Nous nous engageons et organisons des processus et des tables rondes multipartites avec les décideurs du monde politique, économique, société civile, communautés agricoles et de la recherche.
  • Nous collaborons avec des gouvernements afin de soutenir une planification politique inclusive et intégrée pour un développement durable. Pour ce faire, nous utilisons les outils de planification T21 / iSDG
  • Nous favorisons la pensée systémique et une prise de décision fondée sur des preuves, par le biais du renforcement des capacités et des programmes de formation universitaires.

Les objectifs jusqu'à 2017

  • Objectif 1: Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale des Nations Unies (CSA) contribue au monitoring du progrès (examen et suivi) de l’agenda 2030, y comris la promotion de son mécanisme des parties prenantes.
  • Objectif 2: Renforcer le lien et l’échange entre le CSA à Rome, et le Forum politique de haut niveau (FPHN) à New York.
  • Objectif 3: Dans au moins deux pays pilotes (Kenya et Sénégal), l'amélioration du dialogue politique et l’approche intégré de la planification stratégique contribuent à la formulation des politiques nationales et stratégies agricoles encourageants un développement agricole durable, dans une perspective à long terme.

Envisageant des nouveaux horizons: En 2017, l'équipe du plaidoyer de Biovision entamera la phase préparatoire de deux nouveaux projets. Nous consoliderons, d'une part, l'évidence scientifique de l'agroécologie afin de promouvoir son acceptation chez les décideurs dans la recherche et la politique. D'autre part, nous nous intéresserons aux politiques agricoles et agroalimentaires qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique et d'atténuer ses conséquences. Plus d'informations seront bientôt publiées.

Réalisations à ce jour

Accomplissements nationaux

» Les nouvelles de Kenya and Sénégal

Nous soutenons des concertations multipartites de politique générale et la planification intégrée pour des politiques agricoles durables au Kenya et au Sénégal.
 

  • Participation multipartite: Au Kenya et au Sénégal, des groupes multilatéraux ont organisés plusieurs séminaires. Ces groupes ont contribués à la personnalisation d’un instrument de suivi et de planification (le modèle T21), et à la validation des conclusions et des recommandations politiques.
     
  • Autonomisation et création de capacités: Des équipes techniques du Kenya et du Sénégal ont été formées dans des cours intégrés de planification de politiques en Norvège, Éthiopie et Italie. Au Sénégal, un partenariat avec une université a été formé, afin d’abriter en permanence un programme universitaire de Dynamique de systèmes / Modèle T21.
     
  • Analyse de politique intégrée: Dans les deux pays, des spécialistes techniques ont été chargés de travailler dans des unités spécialisées de planification politique. Au Sénégal, le plan de politique agricole principale 2014-17 a été analysé au moyen du modèle T21. Au Kenya, les conséquences des subventions pour les engrais et des mesures alternatives sur l'agriculture à petite échelle ont été évaluées.
     

Accomplissements internationaux

» Les nouvelles internationaux

Nous avons influencé multiples accords internationaux de développement durable, et leurs dispositions de systèmes agricoles et alimentaires.

  • Rio+20: CCGA a participé activement à la conférence Rio+20 en 2012 et a introduit avec succès des recommandations provenant du rapport de l’EICSTAD dans le document final.

  • Agenda 2030: CCGA a réussi à influencer l’Agenda 2030, en particulier sur le plan de l’ODD 2 « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l'agriculture durable ».

  • Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA): Le projet a soutenu le CSA à participer activement à l’implémentation des objectifs de développement durable (ODD) liés à l’agriculture et la sécurité alimentaire.