Travailler à l’avenir alimentaire de la Suisse

Par

Martin Grossenbacher, Biovision

En 2022, Biovision a donné des impulsions importantes pour promouvoir une politique alimentaire tournée vers l’avenir dans notre pays.

La politique alimentaire helvétique doit rapidement accroître sa durabilité et sa résilience face aux crises. Aucun doute sur la direction à prendre : dans sa Stratégie pour le développement durable 2030, le Conseil fédéral mentionne que le système alimentaire constitue pour la Suisse un levier central dans la poursuite des 17 objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies. Grâce à plusieurs projets, Biovision a de nouveau contribué de manière notable l’an dernier à rapprocher le pays des objectifs de développement durable de l’Agenda 2030.

Sensibilisation des consommateur·trices de demain

Pour qu’un système alimentaire soit fonctionnel dans la durée, toutes les parties prenantes le long de la chaîne de création de valeur, du champ à l’assiette, doivent unir leurs forces. Nous sommes donc également appelé·es à agir. Depuis 2011, le projet CLEVER de Biovision sensibilise les jeunes à la consommation durable, en leur fournissant de précieux conseils pour effectuer des achats à la fois respectueux de la faune et de la flore, ainsi qu’équitables et justes sur le plan social. En 2022, le projet a bénéficié d’un tremplin particulier pour ses activités de sensibilisation avec une présence au camp fédéral scout « mova » à Goms, qui a réuni plus de 30 000 participant·es. En Suisse romande, Biovision a pu nouer en 2022 un nouveau partenariat avec l’Université de Lausanne et enregistrer sans attendre de premiers résultats concrets : le module pédagogique « Une assiette saine ET durable » a été développé et introduit pour le corps enseignant. À l’aide de notre matériel, le Service Culture et Médiation scientifique a déjà organisé des ateliers sur la consommation durable et sensibilisé des scolaires à la question de la santé des sols à l’aide des dispositifs d’écoute des sols et du matériel didactique de Sounding Soil. Dans le cadre des projets CLEVER et Sounding Soil, Biovision a sensibilisé au total 9280 personnes en Suisse l’an dernier. En moyenne, quatre personnes sur cinq ayant participé à l’action d’écoute des sols ont ensuite affirmé qu’elles souhaitaient en apprendre davantage sur les sols. Dans notre sondage, 46 % des personnes ayant visité notre exposition « CLEVER » ont indiqué vouloir rendre leur comportement d’achat et de consommation plus durable à l’avenir.

Jugendliche hören mit Sounding Soil-Geräten den Boden nach Geräuschen ab.
Les jeunes écoutent le sol à la recherche de sons à l’aide d’appareils Sounding Soil.

Le sol éveille la curiosité

Avec les deux projets CLEVER et Sounding Soil, Biovision a atteint directement 9280 personnes en Suisse l’année dernière. Quatre personnes sur cinq qui ont participé à l’action participative « Ecouter le sol » ont déclaré, après l’expérience auditive, vouloir en apprendre davantage sur le sol. 46 % des visiteurs de CLEVER ont répondu à notre enquête qu’ils souhaitaient à l’avenir adopter un comportement d’achat et de consommation plus durable. Et nous constatons avec plaisir qu’en Suisse, la tendance est positive : depuis 2018, le nombre de personnes qui consomment quotidiennement des aliments bio a augmenté de 25 %.

Mitglieder des Bürgerinnenrats sitzen im Freien im Kreis an einem Tisch
Les membres de l’Assemblée citoyenne se sont rendus sur place pour voir comment la durabilité est mise en œuvre dans la réalité (ici au Tessin, à Lortobio)

Impulsions pour la politique

Quelle politique alimentaire la Suisse doitelle mettre en œuvre pour offrir à sa population d’ici 2030 une alimentation saine, durable et respectueuse des animaux, produite dans des conditions équitables ? Dans le cadre du projet Avenir alimentaire de la Suisse, Biovision a tenté de répondre à ces questions en collaboration avec le Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) Suisse et l’association Agriculture du Futur. La première réponse a pris la forme de plus de 100 recommandations portant sur différents aspects de la chaîne de création de valeur. Ces recommandations sont le fruit de six mois de travail au sein de la première Assemblée Citoyenne pour une Politique Alimentaire en Suisse, qui a réuni 80 personnes sélectionnées selon une procédure aléatoire dans tout le pays. L’assemblée a reçu des informations équilibrées de la part d’importants groupes d’intérêts et institutions de recherche issus notamment des secteurs de la production agricole, de la transformation, du commerce ou encore d’organisations environnementales et de consommateur·trices. Au terme de discussions intenses, les membres de l’assemblée ont procédé à un vote démocratique sur chacun des thèmes. Le résultat ouvre la voie à des solutions susceptibles d’être acceptées par la majorité sur le plan politique.

Le conseiller fédéral Guy Parmelin reçoit de Birgita Marion et Jasmin Fischer les recommandations du Conseil citoyen pour la politique alimentaire. Politique alimentaire (de gauche à droite)

La deuxième réponse fournie par Biovision concernant l’avenir alimentaire de notre pays s’est traduite par la publication du guide scientifique « L’avenir de l’alimentation en Suisse ». Rédigé par 42 chercheur·euses d’institutions helvétiques de renom, ce document propose une voie d’action politique pour que le pays puisse axer son système alimentaire sur les objectifs de durabilité. Les recommandations ainsi que le guide ont été remis début 2023 au conseiller fédéral Guy Parmelin à l’occasion du Sommet Suisse sur le Système Alimentaire Lors de ce sommet, les représentant·es du système alimentaire, de la production à la consommation en passant par la commercialisation, ainsi que des acteur·trices de la communauté scientifique, de la société civile, de la politique et de l’administration ont discuté des propositions et sont parvenu·es à cette conclusion réjouissante : il est possible d’opérer une transformation de notre système alimentaire qui soit bénéfique à toutes les parties, c’est-à-dire à l’environnement, aux producteur·trices et à la population.

Promotion du développement durable en Suisse

La manière dont nous cultivons, transformons et consommons notre nourriture a un impact considérable sur notre empreinte écologique. Biovision sensibilise et incite la population et les institutions à s’engager activement dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable et dans la transition agroécologique. En 2022, nous avons fourni un travail important en ce sens dans le cadre de nos projets CLEVER, Sounding Soil et Avenir alimentaire de la Suisse.


Plus dans le rapport annuel 2022

Stand avec produits disposés sur une table dans un marché avec une vendeuse et une cliente

Nos nouvelles

Agriculture, Savoir

L’agroécologie en bref

Lʼagroécologie est profondément ancrée dans lʼADN de Biovision. Elle est partie intégrante de presque tous ses projets. Mais quʼest-ce qui se cache derrière ce concept, et quelles opportunités offre-t-il exactement ?
Agriculture, Politique

L’agroécologie est devenue une réalité !

Biovision met à l’honneur des projets exemplaires en matière de durabilité alimentaire, des fermes écologiques aux coopératives associant producteur·trices et consommateur·trices. « Les personnes travaillant à ces initiatives méritent d’être beaucoup mieux valorisées », déclare Samira Amos, de Biovision.
Consommation

Recette de brochettes tofu avec légumes de saison locaux

Les grillades sans viande sont aussi délicieuses ! Voici une délicieuse recette avec du tofu et des légumes frais. Un plaisir pour les papilles, tout en veillant à la durabilité.
Qui sommes-nous

25 ans de Biovision : tirer des leçons du passé, façonner le présent et marquer l’avenir

Aujourd’hui, nous fêtons les 25 ans de Biovision. Notre voyage nous a conduits à d’innombrables rencontres, nous a apporté de nombreux défis, mais aussi de grands succès. Rejoignez-nous pour une balade à travers le temps.