Le Conseil fédéral s'engage en faveur de l'agroécologie

Dans sa réaction à la pétition - co-déposée par Biovision -  « Promouvoir l'agroécologie » , le Conseil fédéral se prononce en faveur de la démarche au niveau international - et envoie également un signal positif au niveau national.
 

Daniel Langmeier lors de la remise de la pétition à Berne. (Image : Agroecology Works !)

par Daniel Langmeier, Conseiller politique, Biovision

Concernant le contexte mondial, le Conseil fédéral est clair : dans sa réponse à la pétition « Promouvoir l'agroécologie - en Suisse et dans le monde », il souligne que la Suisse reconnaît l'agroécologie au niveau international comme une approche décisive pour un changement vers un système alimentaire durable.

Au niveau national, l’agroécologie a également un rôle à jouer, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la « Stratégie de développement durable 2030 ». Sur ce point, les paroles du Conseil fédéral sont plus floues. En effet, dans sa réponse il affirme que la Confédération « prendra l’agroécologie en compte » dans le cadre de la stratégie.

Agroscope fait de l'agroécologie un thème central

Le Conseil fédéral envoie un signal porteur d'espoir : il souligne que le Centre fédéral de compétences pour la recherche agricole Agroscope, fera de l'agroécologie un thème central dans son programme d'activité 2022-2025.

Biovision a contribué au lancement la pétition déposée fin 2021 par « Agroecology Works ! » et s'engage avec succès depuis des années pour la reconnaissance de l'agroécologie comme approche favorable à un système alimentaire durable. Le réseau « Agroecology Works ! », soutenu par Biovision, souhaite encourager la prise de conscience et la perception de l'agroécologie en Suisse, ainsi qu’optimiser les synergies entre les différentes parties prenantes.

Une nouvelle requête formulée par notre conseillère de fondation et conseillère aux Etats Maya Graf concernant l'agroécologie est actuellement en suspens au Conseil fédéral – affaire à suivre...