Après le non aux initiatives sur les pesticides, place au dialogue

Par

Daniel Langmeier, Biovision

Après le non aux initiatives sur les pesticides en juin 2021, il est clair qu’une nouvelle culture du dialogue est nécessaire dans l’intérêt d’une agriculture durable pour l’avenir.

Ce dimanche de votations met un terme à une campagne intense et émotionnelle. Sans grande surprise, la majorité des électrices et électeurs a rejeté à la fois l’initiative pour une eau potable propre et l’initiative sur les pesticides. Reste qu’environ 40 % des citoyennes et citoyens ont soutenu ces initiatives, qui ont été taxées d’extrémisme par une campagne d’affichage d’une ampleur sans précédent. Et on peut partir du principe qu’une part encore plus importante de la population, bien qu’en désaccord avec les solutions proposées, rejoint les initiatrices et initiateurs sur le fond : la Suisse ne peut pas continuer à faire un tel usage de pesticides.

Voilà une vingtaine d’années que Biovision mène des projets de développement en Afrique de l’Est pour promouvoir une agriculture durable. En tant que membre de l’Alliance Agraire, nous nous engageons également sur le territoire national pour que la Suisse utilise de moins en moins de pesticides de synthèse dans ses cultures.

Politique agricole à l’arrêt

La crise de la biodiversité exige des actions rapides. Or, ces dernières années, toutes les avancées réalisées dans le sens d’une agriculture plus durable ont reçu un coup d’arrêt. Début 2021, la suspension par le Parlement de la politique agricole 22+ du Conseil fédéral a créé une réelle situation de blocage.

Dans ce contexte, nous avons accueilli les initiatives contre les pesticides comme une occasion de relancer le débat. Nous étions tout à fait conscients que la mise en œuvre des mesures constituerait un défi de taille pour les agricultrices et agriculteurs et qu’il était de notre responsabilité à toutes et tous de ne pas leur en faire porter toute la charge. Des productrices aux consommateurs jusqu’aux politiques, l’ensemble des actrices et acteurs du système alimentaire allaient devoir assumer leur part de responsabilité.

Si les solutions proposées par l’initiative sur les pesticides et par l’initiative pour une eau potable propre ne sont plus d’actualité, les défis, eux, le sont toujours. Maintenant plus que jamais, nous devons continuer à œuvrer ensemble pour un système alimentaire durable. Pour cela, nous pouvons tirer les leçons qui s’imposent de ces derniers mois de campagne. Ce dont nous avons le plus besoin, c’est d’une nouvelle culture du dialogue. Nous devons urgemment combler les fossés que la campagne a creusés. Biovision redoublera d’efforts pour favoriser une meilleure compréhension mutuelle des acteurs impliqués et poursuivre avec constance l’objectif de la transformation du système alimentaire.

Élaborer une politique alimentaire portée par la population

Aux côtés du jeune mouvement « Agriculture du Futur », nous avons lancé en 2020 un processus démocratique sous la forme d’un Parlement de l’alimentation afin d’élaborer une politique alimentaire tournée vers l’avenir. Nous allons poursuivre sur cette voie et y associer d’autres pans de la population suisse. Parallèlement, le Réseau suisse pour des solutions de développement durable (SDSN Suisse), un réseau co-animé par Biovision et l’Université de Berne qui travaille à la mise en œuvre des objectifs de développement durable des Nations Unies, prévoit d’organiser un sommet suisse de l’alimentation. Il devrait faire suite au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et permettre d’élaborer des solutions consensuelles pour un système alimentaire d’avenir.

Nos nouvelles

Landwirtschaft, Politik

Symposium 2022 review – Food makes a difference!

Together towards a sustainable food system – How do we get there? At the 2022 Biovision Symposium we learned about solutions and challenges for a food system of the future. Here you find impressions from the event and info about « food movements » that strengthen local communities and promote a shift towards organic agriculture.
Politique, Qui sommes-nous

Recommandations consensuelles pour une politique alimentaire durable

Pour les un·es, les recommandations de l’assemblée citoyenne ne vont pas assez loin, pour les autres, elles sont trop radicales. Pour autant, la majorité des membres s’est prononcé en leur faveur. Ces mesures sont donc à même de réunir une majorité derrière elles.
Politique, Qui sommes-nous

Un mois d’octobre placé sous le signe des « Journées de l’agroécologie »

Qu’est-ce que l’agroécologie et comment peut-elle contribuer à la conception de systèmes alimentaires durables ? Quelles sont les approches qui fonctionnent en Suisse ? Quel potentiel recèlent-elles pour une politique alimentaire durable ? Autant de questions qui seront abordées lors des « Journées de l’agroécologie », une série de manifestations que le réseau Agroecology Works! organise dans toute la Suisse au cours du mois d’octobre. Daniel Langmeier, conseiller politique chez Biovision et cofondateur du réseau, répond à nos questions à propos de cet événement.
Politique

Avenir alimentaire: la parole aux citoyen·nes

La première Assemblée Citoyenne de Suisse élabore des solutions communes pour une alimentation durable.