Système d'information sur maladies et sécheresse

Système d'information participatif destiné aux éleveurs sur les épidémies et les pâturages disponibles lors d’épisodes de sécheresse.

Le projet

Les éleveurs de la province Somali en Éthiopie sont exposés à de nombreux dangers: sécheresses, malnutrition et diverses maladies qui affectent aussi bien les hommes que les animaux d’élevage. Dans le cadre de ce projet en collaboration avec l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH), l’Université de Jigjiga développe un système de communication qui recueille par téléphone portable des informations de régions reculées et qui avertit des épidémies. Le système fournit aussi pendant les périodes sèches des renseignements sur l’emplacement de bonnes surfaces à pâturer. Le projet combine des aspects de santé humaine, animale et environnementale dans une approche One Health. Les bergers peuvent transmettre des informations sur des personnes et des animaux malades à un «bureau One Health» où des experts locaux décident si un travailleur de la santé doit se rendre sur place ou si une consultation téléphonique est suffisante.

Pertinence

Les autorités, les éleveurs et les bergers reçoivent des informations actuelles et fiables du système d’information afin de mieux répondre aux défis. En organisant plus rapidement des mesures sanitaires pour les hommes et les animaux, il est possible de détecter à temps des maladies, de sauver des vies et d’économiser des coûts. Le projet réduit la pression d’exploitation sur des pâturages souvent dégradés et contribue à leur régénération. Cela réduit les effets des périodes de sécheresse qui deviennent de plus en plus fréquentes avec le changement climatique. Tous ces facteurs accroissent la productivité et la stabilité de l’élevage et font que les éleveurs les plus touchés par la pauvreté sont moins tributaires de l’aide alimentaire.

Bénéficiaires

Parmi les bénéficiaires directs figurent les 8'000 éleveurs et éleveuses qui ont accès à un traitement de santé personnel. De plus, 7'000 éleveurs profitent de soins médicaux pour leurs animaux et 45 agents de santé communaux ainsi que 30 représentants des autorités locales reçoivent des formations.

Objectifs de la phase actuelle du projet

  • Création d’un système d’information intégré en mettant en place un bureau One Health et une formation des éleveurs
  • Preuve de soins de santé améliorés et moins coûteux pour la population et son bétail
  • Si le système fonctionne, il sera étendu à environ 4,4 millions d’habitants et habitantes de l’ensemble de l’État régional Somali (SRS) en Éthiopie

Développement durable

Le soutien des autorités locales a déjà pu être acquis. Les effets attendus des synergies permet au système d’économiser des coûts, ce qui augmente les chances d’une mise en œuvre à long terme et d’une extension par les autorités locales.

Le projet s’inscrit dans un cadre plus large de „Jigjiga One Health Initiative“ dans laquelle l’Université de Jigjiga sera renforcée en tant que centre d’excellence. Cela permettra d’assurer une consolidation à long terme de la formation de la relève pour du personnel qualifié interdisciplinaire et au sens critique.

La communauté locale a été impliquée dès le départ dans la planification du projet, et cela continuera tout au long du projet. La pertinence du projet est ainsi assurée pour la population, ce qui favorise la participation et la responsabilité de la population.


Nouvelles

Un nouveau partenariat à fort potentiel d'innovation

Biovision a un partenaire de choix depuis le début 2019: l'Institut suisse de santé tropicale et de santé publique (Swiss TPH). Simon Gottwalt, biologiste moléculaire et responsable des projets de santé animale et humaine chez Biovision présente le nouveau projet "One Health" en Éthiopie et décrit les chances de cette coopération dans cette interview.