Transformer le système alimentaire

Le système alimentaire suisse - du foin à la fourchette - n'est pas durable du point de vue actuel. L'agriculture du pays n'est pas "juste un peu en deçà" des objectifs environnementaux fixés par le Conseil fédéral et le Parlement. Jusqu'ici en effet, l'agro-écologie et l'approche systémique découlant de l'Agenda 2030 ne jouent qu'un rôle secondaire dans les discussions sur l'orientation future de la politique agricole et alimentaire - en particulier la Politique agricole 2022+.

Avec le projet "Transformer le système alimentaire en Suisse", Biovision travaille sur une base nationale, orientée vers des solutions et s'appuyant sur science. Il s'agit de créer au niveau politique des conditions-cadres permettant une transformation vers un système alimentaire durable conformément à l'Agenda 2030. Biovision poursuit ainsi ces objectifs:

  1. La transformation visée par Biovision doit être perçue par les décideurs et le public comme une demande nécessaire et justifiée pour une consommation durable et une agriculture écologique.
     
  2. Biovision travaille sur des avancées politiques vers un système alimentaire durable en Suisse et à l'étranger. Environ 50% des aliments sont importés - le concept-clé étant les impacts négatifs à l'étranger tels que la consommation de terres.
     
  3. Les décideurs/euses politiques, économiques et sociaux souscrivent aux solutions Biovision pour transformer le système alimentaire suisse.

Travailler en réseau

Biovision a de nombreuses années d'expérience dans le dialogue politique. Nous disposons d'une boîte à outils éprouvée pour élaborer des solutions avec les différents acteurs du système alimentaire. Notre crédibilité est assurée par notre expertise en matière d'agriculture écologique et d'approches globales dans ce domaine.

Biovision est fondamentalement perçue comme un acteur qui amène de manière pragmatique des connaissances et des idées novatrices pour une transition écologique dans l'économie agro-alimentaire. L'agenda 2030 est le pilier de nos actions, plus clairement que chez la plupart des organisations similaires.

Pour réussir la transformation du système alimentaire suisse, Biovision collabore avec des acteurs importants et des réseaux durables:

  • Alliance agraire: Elle regroupe 19 organisations et promeut le dialogue entre la fourche et la fourchette. Elle accompagne la politique agricole suisse tout au long de la chaîne de valeur. L’objectif de l’Alliance agraire est de rendre plus durable l’ensemble de l’économie alimentaire suisse.
     
  • Alliance pour la réduction des pesticides: Rassemblant une bonne dizaine d'organisations (agriculture, pêche, eau, consommation), elle se mobilise pour une forte diminution des pesticides dans l'agriculture afin de protéger nos écosystèmes (sols, eau, forêts).
     
  • Coalition suisse sur l'huile de palme: Créée en 2016, elle veut promouvoir l'importation d'huile de palme durable, notamment dans le cadre des accords de libre-échange avec l'Indonésie et la Malaisie, afin de prévenir la déforestation et les violations des droits humains.
     
  • CNS-FAO: Cet organe consultatif du Conseil fédéral donne des conseils sur la lutte contre la faim dans le monde et ses causes, sur l'amélioration de la sécurité alimentaire mondiale ainsi que sur un développement durable dans l'agriculture et les systèmes alimentaires.
     
  • Plateforme Agenda 2030 de la société civile: Elle regroupe 40 acteurs de la société civile œuvrant dans le développement, l'environnement, le genre, la paix, l'économie durable et les syndicats. Elle s'engage pour une mise en œuvre cohérente de l'Agenda 2030 en Suisse et dans les relations avec l'étranger. Biovision est l'un de ses membres fondateurs.