Séminaire d'agroécologie

  • credits: Dendry Hellen Akoth Oswago
  • credits: Moni Roses, Twitter
  • credits: Koech Enock, Twitter
  • credits: Kanweri Christine, Twitter

Les effets du changement climatique, le travail non durable du sol, les maladies et invasions de ravageurs ainsi que l'accès difficile au crédit sont des raisons bien connues de la faible productivité et la pénurie alimentaire de l'agriculture traditionnelle en Afrique de l'Est. Les méthodes de culture écologiques offrent la possibilité de produire suffisamment d'aliments sains, tout en préservant les ressources et en évitant l'achat coûteux de pesticides et d'engrais synthétiques. Mais cette transition ne peut réussir qu'avec des spécialistes locaux bien formés.


Grâce à ce projet, une cinquantaine d'étudiant-e-s d'universités est-africaines reçoivent chaque année pendant deux mois un cours intensif et approfondi couvrant plusieurs pays sur le potentiel diversifié de l'agroécologie pour les petites exploitations. S'appuyant sur l'examen théorique des approches écologiques, les étudiant.e.s mettent leurs connaissances en pratique dans des recherches participatives et des stages de terrain.

Le discours sur l'agroécologie est promu à travers des événements publics et des rencontres, au sein du réseau des universités et des diplômés, de même qu’avec la société civile, le secteur privé et les autorités. Ce cours aide à bâtir un solide réseau de professionnels de l'agriculture durable en Afrique de l'Est.
 


Histoires de ce projet

 

"Le cours d’agroécologie a allumé un feu en nous"

Bonne nouvelle de nos projets est-africains: malgré la pandémie le séminaire d'agroécologie ITCOA a pu se dérouler cette année. Brasio Kawere du Kenya y a participé. Récit de son expérience.

Le séminaire agroécologique, une inspiration géniale

Depuis 2010 Biovision soutient un séminaire annuel sur l'agriculture écologique (ITCOA) en Afrique de l'Est. Nous avons posé quelques questions à une participante du Kenya, Dendry Hellen Oswago. En savoir plus