Ecole de la forêt à Mpigi

Santé par les plantes, agriculture écologique et protection des arbres en Ouganda

Projet

PROMETRA Ouganda, en collaboration avec le "Forest School Buyijja" pour la santé de la population rurale et la conservation des forêts, est active dans le district de Mpigi. L'objectif du projet est la réduction de la pauvreté et meilleures conditions de vie dans la commune de Buwama, en Ouganda, par le renforcement des connaissances en santé traditionnelle et l'intensification de méthodes agro-écologiques. Chaque semaine, des guérisseuses et guérisseurs suivent un cours pour reconnaître les maladies les plus courantes et les traiter avec des médicaments à base de plantes. Après trois années de formation, ils connaissent des centaines de remèdes naturels, leur effet et leur mode d'application. Ils sont également sensibilisés à l'importance et à la protection des forêts car ils dépendent de leurs ressources naturelles. 

Dans le jardin de démonstration de l'Ecole de la forêt Buyijja, des paysannes et des paysans sont formés à la culture écologique des légumes et des plantes médicinales.

Pertinence

Le district de Mpigi en Ouganda comprend une forêt importante et des bassins versants. Les communautés de ce territoire dépendent des ressources forestières. Ces dernières années, l'exploitation de ces ressources a considérablement augmenté, conduisant à la destruction de la forêt et de sa biodiversité. Par ailleurs, les soins médicaux dans les zones rurales de l'Ouganda sont insuffisants. Une exploitation qui préserve les forêts menacées sera d'autant mieux appliquée si les gens sont conscients de leur valeur comme réservoir d'eau, régulatrices du climat et havre de plantes médicinales. C'est pourquoi a été fondée, en 2012 à Mpigi, une école forestière qui répond à ces enjeux. Les cours et la formation continue dispensés par l'Ecole de la Forêt aux guérisseurs/euses comprennent aussi les bases de l'agriculture écologique. Les naturopathes, qui sont souvent eux-mêmes paysan(ne)s, peuvent la transmettre cette connaissance supplémentaire à leurs patient(e)s et à d'autres personnes intéressées. Ils et elles jouent ainsi un rôle important de multiplicateurs/trices.

Bénéficiaires

100 personnes (dont 60 femmes) reçoivent une formation de trois ans en tant que guérisseurs traditionnels. Ils fréquentent une fois par semaine des cours d'éducation sanitaire traditionnelle et d'utilisation des plantes médicinales, ainsi qu'une formation en agriculture écologique et en apiculture moderne. En outre, 240 membres du groupe de guérisseurs traditionnels (Buyijja Traditional Healers Group - BUTHG) sont sensibilisés à l'agriculture écologique. 160 d'entre eux reçoivent une formation régulière dans ce domaine. 1000 personnes ont reçu des traitements par des guérisseuses ou guérisseurs formés dans le cadre du projet. Le total des bénéficiaires directs atteint 1'340 personnes. Les personnes utilisant la bibliothèque communautaire profitent également des documents d'information et d'apprentissage mis à disposition. Par ailleurs, la bibliothèque est fréquentée par 200 étudiant(e)s et 15 chercheurs/euses. De même, les familles des bénéficiaires directs profitent indirectement de la diffusion des connaissances. Les activités du projet touchent ainsi indirectement 5'875 personnes.

Dans la formation de base, les guérisseuses et guérisseurs se familiarisent avec les plantes indigènes et leur effets curatifs
Le redressement des os et des articulations fait partie du programme de l'Ecole de la Forêt

Objectifs de la phase en cours

  • Renforcement des connaissances sur l'utilisation et la conservation des plantes médicinales indigènes et sur l'agriculture écologique à travers la formation des guérisseuses et guérisseurs
  • Amélioration des infrastructures pour la diffusion de l'information à travers des champs de démonstration, une bibliothèque gérée par la communauté, ainsi que des représentations théâtrales avec un contenu lié aux méthodes agro-écologiques
  • Renforcement de l'organisation partenaire PROMETRA et des structures communautaires locales (guérisseuses et guérisseurs, paysannes et paysans) pour promouvoir l'utilisation durable des ressources naturelles

Réalisations à ce jour

148 bénéficiaires ont été formés à la médecine traditionnelle et à l'agriculture écologique. 480 personnes ont été traitées jusqu'à présent dans l'Ecole de la forêt. 4 nouveaux sites pour jardins de démonstration ont été identifiés et pourront être mis en service. Le " Buyijja Drama Group" a animé trois événements qui ont touché 3'700 personnes. 200 bénéficiaires ont utilisé la bibliothèque et se sont appropriés un savoir, en dehors des cours, sur l'agriculture écologique et la médecine traditionnelle.

Durabilité

A long terme, l'Ecole de la Forêt vise l'indépendance financière. Les moyens financiers doivent être générés par la vente des semences ainsi que des pousses de plantes médicinales, de légumes et de céréales. Un autre pilier sera le travail professionnel de transformation, d'emballage et de commercialisation des médicaments et des cures, pour ce faire Prometra Ouganda a besoin du capital initial et du savoir-faire. En outre, les produits des jardins de démonstration seront utilisés par le personnel et contribueront à l'entretien de l'équipe du projet.