Innovation dans la prévention des maladies animales et humaines

La population pastorale du Kenya vit souvent dans des espaces confinés avec son bétail. Comme les bovins sont souvent infestés par des insectes porteurs de maladies, le risque pour la santé humaine est très élevé.

Les maladies transmises par les insectes, comme le paludisme ou la maladie du sommeil, constituent l’un des plus grands risques sanitaires pour les hommes et leur bétail dans les pays du Sud. Le projet apporte à ce problème une solution innovante : les bovins sont utilisés comme appâts et traités avec un insecticide respectueux de l’environnement, qui permet de contrôler les différents vecteurs de maladies et ainsi protéger à la fois les hommes et les animaux. En plus des familles paysannes bénéficiaires, le projet implique plusieurs acteurs issus des domaines de la santé humaine et animale.