Suisse et International

L'agro-écologie, une solution pour sauver le climat

Notre engagement pour des systèmes alimentaires durables

Situation de départ

Les effets de la crise climatique, tels que les sécheresses et les inondations, sont en train de freiner les efforts de développement visant à assurer la sécurité alimentaire dans les pays du Sud. En même temps, les systèmes alimentaires mondiaux, en particulier dans l’agriculture conventionnelle, provoquent d'importantes d’émission de gaz à effet de serre. Au contraire, l'agro-écologie renforce la résilience des petits paysans: diversification de la production, utilisation plus efficace et meilleure préservation des ressources, inclusion sociale grâce au principe de précaution. De même, elle réduit nettement les émissions de gaz à effet de serre en permettant le stockage du carbone dans le sol ou en évitant la production d’engrais synthétiques. De plus en plus, le potentiel de l'agro-écologie pour s'attaquer à l'urgence climatique dans l'agriculture et la sécurité alimentaire est confirmé par les organisations internationales (notamment la FAO). Pourtant jusqu'ici, très peu de gouvernements ont aligné leurs politiques agricoles de manière à favoriser les approches agro-écologiques sur une large échelle. Biovision s'efforce de remédier à cette situation par un dialogue politique et un plaidoyer.

Dans le district de Siraro (Éthiopie), les conditions météorologiques extrêmes s'accumulent.
En Afrique subsaharienne, les conditions météorologiques extrêmes s'accumulent. Les épisodes de sécheresse augmentent, les saisons des pluies se déplacent ou conduisent à des inondations et à des destructions.

Projet

Le projet de l'équipe "Dialogue politique et plaidoyer" sera mis en œuvre en deux modules parallèles:

Module A) Communication succincte et accessible de connaissances scientifiques applicables sur le potentiel technique et politique de l'agro-écologie comme solution globale aux problèmes environnementaux liés au climat. Les groupes cibles sont les décideurs/euses politiques et les organisations donatrices (situation internationale, études de cas en Afrique occidentale et orientale).

Module B) Promouvoir la diffusion d'une agriculture écologique par les moyens suivants:

  • • efforts de persuasion, présentation de projets pilotes réussis aux décideurs et aux bailleurs de fonds. Objectif: accroître le soutien aux ressources, aux capacités et au financement (international et Afrique de l'Est).
  • • création et soutien de plates-formes d'échanges participatives et inclusives pour la gestion des connaissances, la prise de décision et le compte rendu (plates-formes agro-écologiques du Comité pour la sécurité alimentaire/CSA) au niveau national (Kenya).
  • • en collaboration avec un consortium d'acteurs locaux bien soutenu, élaboration au Kenya de stratégies et programmes concrets en agro-écologie, à mettre en œuvre de manière ciblée.


L’objectif à long terme est de créer les conditions politiques nécessaires pour produire suffisamment d’aliments sains grâce à une approche écologique. Par là-même, on permettra aux populations rurales de mieux s’adapter aux changements externes tels que la crise climatique.

Pertinence

Le projet s'inscrit dans le cadre de l'Accord de Paris sur le climat et de l'Agenda 2030 pour accroître la visibilité et l'application d'une approche agro-écologique validée scientifiquement. Il contribuera ainsi à un changement de paradigme en faveur de systèmes alimentaires mondiaux durables.

Objectifs du projet en 2019

  1. Mener une méta-étude systématique impliquant le FIBL, la FAO et Biovision afin d'évaluer le potentiel de l'agro-écologie pour accroître la résilience de l'agriculture face à la crise climatique (avec un accent sur l'Afrique subsaharienne). Prendre en compte les résultats des négociations internationales sur le climat (soumissions et événements parallèles à la réunion SBSTA 50). Présenter ces résultats à la conférence sur le climat COP26 et à la conférence annuelle du CSA.
  2. Mener des études de cas avec la FAO au Kenya et au Sénégal sur le potentiel climatique de l'agro-écologie sur les plans technique et politique. Présentation et discussion des résultats avec les décideurs/euses des deux pays.

Résultats atteints

Un cadre analytique complet pour la classification de l'agro-écologie a été élaboré et intégré au site web Agroecology Infopool. Cette plate-forme combine les connaissances actuelles avec des méthodes et projets exemplaires en agro-écologie; elle sert de référence pour une compréhension commune dans ce domaine. En outre, au Kenya, une alliance agro-écologique politiquement active ainsi qu'une plate-forme d'échange ont vu le jour et suscitent un vif intérêt.

 

Informations complémentaires

Le ministère kenyan de l'agriculture (MOALFI) est en train de mettre en place une stratégie nationale d'agriculture liée au climat dans les 47 districts du pays. Sur cette base, chaque district élabore des stratégies d'adaptation et des mesures pouvant inclure des approches agro-écologiques. Le projet de Biovision veut utiliser cette dynamique politique. Dans 20 districts, Biovision a déjà effectué une analyse des besoins sur le potentiel d'encouragement  et de renforcement des mesures agro-écologiques. Les niveaux d'action suivants ont été identifiés: appui à l'élaboration de politiques, au renforcement des capacités et au financement de la mise en œuvre. Dans un district pilote, le dialogue politique visera désormais à répondre à ces besoins et à fournir une aide pour la recherche d'une solution.
En collaboration avec le MOALFI et le programme CCAFS au Kenya, le projet établira également une plate-forme multipartite. Celle-ci, en consultation avec toutes les parties prenantes, élaborera des directives, des plans et des mécanismes pour mettre en œuvre des projets agro-écologiques dans le cadre des directives nationales sur le changement climatique (NDC).
En coopération avec le MOALFI, des projets pilotes de méthodes agro-écologiques sont prévus dans des comtés et municipalités sélectionnés. Ces expériences doivent apporter une contribution et une inspiration aux plates-formes du CSA au niveau national. Elles fourniront une preuve de faisabilité aux décideurs/euses pour l'élaboration de stratégies et les plans de mise en œuvre.