Succès de l'apiculture à Tolay

La formation apicole à Tolay, en Éthiopie, a apporté de nombreux avantages à la population locale. Réalisée par le Centre international de physiologie et d'écologie des insectes (icipe) et financée par Biovision, elle a été associée à plusieurs autres projets.

Le paradigme scientifique "4S", diffusé par icipe et Biovision, comprend les quatre santés: humaine, animale, végétale et environnementale. Si tous ces aspects sont intégrés dans les projets, les populations touchées sont assurées d'améliorer leur existence. Outre l'apiculture, une série de projets ont été lancés dès 2006: lutte contre la mouche tsétsé, lutte intégrée (IVM) contre le paludisme, méthode Push-Pull pour contrôler le foreur de tige et la mauvaise herbe striga.

Impacts économiques des interventions combinées: gains directs et synergiques

Le projet d'apiculture a amélioré la sécurité alimentaire et fourni un revenu à beaucoup de personnes auparavant sans emploi. L'égalité des sexes a également été améliorée car de nombreuses femmes ont pu participer aux cours, ce qui leur a ouvert de nouvelles opportunités. Par ailleurs, les avantages écologiques (pollinisation et autres aspects) ont aussi amélioré les moyens de subsistance de la population.

Enfin, l'icipe a investi dans son infrastructure pour améliorer la recherche et d'autres activités. Le renforcement des capacités est un aspect essentiel du succès du projet. Jusqu'à présent, les apiculteurs/trices ont reçu plusieurs formations sur la fabrication des ruches, l'élevage des reines, la production de gelée royale, le traitement et les tests du miel, l'emballage et le développement des affaires.

Publication en anglais sur le projet d'apiculture à Tolay de l'icipe (International Centre of Insect Physiology and Ecology) : Ouvrir PDF