Protection par l'esprit d'entreprise pour la dernière forêt pluviale du Kenya

Le défrichement pour gagner de nouvelles terres agricoles ou l'extraction de bois de construction et de bois de chauffage mettent en danger la dernière forêt pluviale du Kenya. La croissance rapide de la population augmente la pression pour intervenir avant que la forêt tropicale humide de Kakamega n'ait disparu. Un projet innovant d'icipe et Biovision montre comment sortir de ce dilemme.

Daria Lehmann, Stagiaire en coopération au développement

Le Muliru Farmers Conservation Group (MFCG) est une association de 360 familles de petits exploitants vivant et travaillant en bordure de la forêt tropicale humide de Kakamega. Créé il y a 20 ans, à l'initiative de la population locale, le groupe vise à réduire la pression économique sur la forêt tropicale par la culture commerciale de plantes médicinales. Entre-temps, le Groupe a créé la Muliru Farmers Conservation Group Enterprise, qui combine les connaissances traditionnelles sur les plantes médicinales et les technologies modernes. Par exemple, l'entreprise produit le baume de guérison Naturub. MFCG est partenaire de projet d'icipe et de Biovision. Aller au projet »

Étude de cas - Dépliant

Daria Lehmann, stagiaire à icipe, a créé un dépliant sur le projet, que vous pouvez télécharger ici (PDF, uniquement en anglais). Dans son blog, Daria parle de ses expériences durant son stage et de sa vie au Kenya.