Lueurs dʼespoir

L’agroécologie peut-­elle aider contre le changement climatique? Quelles sont les bonnes pratiques permettant de tendre vers un avenir plus durable? Biovision a cherché des réponses – et les a trouvées.

 

La recherche pour le futur de l’agroécologie : Edward Karanja, de l’organisation KALRO au Kenya, collecte des échantillons de sol avec une représentante locale.

Matthias Geck, Dialogue politique & plaidoyer, Biovision

Nos connaissances sur la transformation des systèmes alimentaires, consolidées au fil des ans, sont de plus en plus demandées. Les gouvernements et les organisations internationales y font référence pour élaborer des programmes et des mesures afin de concrétiser l’Agenda 2030 de l’ONU ou la lutte contre la crise climatique. Cela se reflète aussi dans les nombreux partenariats fructueux de Biovision : avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Institut suisse de recherches sur l’agriculture biologique (FiBL), le Panel international d'experts sur les systèmes alimentaires durables (IPES-FOOD) ainsi que la Global Alliance for the Future of Food (GAFF) – l’alliance des fondations qui ont comme objectif principal la transformation vers un système alimentaire plus durable.

L’agroécologie contre le changement climatique

Deux nouvelles études de Biovision ont suscité un grand intérêt sur la scène internationale en 2019. La première traite des flux financiers dans la recherche agronomique. D’importants investisseurs, chercheurs et décideurs politiques d’Afrique, d’Europe et d’Amérique ont suivi à Zurich la présentation de cette analyse, qui montre que la plus grande partie des fonds de la recherche sont encore destinés à l’agriculture industrielle. Le but de Biovision est de réorienter les moyens vers la recherche en agroécologie. La deuxième étude a examiné le rôle que peut jouer l’agroécologie pour renforcer la résilience des exploitations agricoles face au défi du changement climatique. Une méta-analyse et une étude de terrain au Kenya et au Sénégal ont confirmé scientifiquement que l’agroécologie augmente la résilience des exploitations agricoles. La présentation de cette recherche a suscité un grand intérêt à la conférence mondiale sur le climat COP25 à Madrid. Biovision a publié un rapport et une boîte à outils sur la transformation des systèmes alimentaires sous le titre Beacons of Hope, en français "Lueurs d’espoir". Le rapport présente 21 bonnes pratiques qui mettent en évidence que la transition est possible.

Outil d’analyse des projets agroécologiques

Le site web que nous avons mis en ligne fin 2018, "Agroecology Info Pool", a enregistré une augmentation constante du nombre de visiteurs. Ce site d’information associe les connaissances existantes avec des méthodes et des projets exemplaires en agroécologie. C’est un outil prometteur pour promouvoir la transition vers un système alimentaire socialement, écologiquement et économiquement durable.

Les donateurs ou les organisations de développement qui souhaitent intégrer les concepts et les pratiques agroécologiques de manière systématique dans leurs projets et portefeuilles ont besoin d’un outil fiable qui leur fournisse une analyse précise et complète. Pour répondre à ce besoin, nous avons développé l’outil d’évaluation "ACT" (Agroecology Criteria Tool), que nous avons nous-mêmes utilisé pour analyser plus de 500 projets de recherche. Convaincues par les résultats de cet outil, des ONG belges et françaises ainsi que des instituts de recherche britanniques l’utilisent désormais pour analyser des milliers de projets de développement.