29/11/2018

La conseillère nationale Maya Graf (BL) élue à notre Conseil de Fondation

La conseillère nationale verte et agricultrice biologique Maya Graf vient d'être élue membre du Conseil de fondation de Biovision. Son président Hans Rudolf Herren se félicite de sa nomination, de nature à renforcer l'organisation.

Maya Graf, conseillère nationale et agricultrice biologique, est la nouvelle membre du Conseil de fondation de Biovision. Son président Hans Rudolf Herren l'accueille avec une grande satisfaction: "Maya Graf est une politicienne de l'agriculture, une productrice bio et une personne engagée depuis des années pour un changement urgent de cap dans l'agriculture. Promouvoir des systèmes de culture agro-écologiques est une nécessité impérieuse non seulement en Suisse, mais dans le monde entier. Sans cela, on ne pourra empêcher ni la faim, ni la pauvreté, ni le changement climatique, ni la perte de la biodiversité. Grâce à ses nombreuses années d'activité politique, Maya Graf est très bien connectée. Elle a toute l'expérience voulue pour changer les aiguillages. Bienvenue à bord! »

Maya Graf est en contact avec Biovision depuis longtemps. Elle s'est battue pour mettre en œuvre le Rapport mondial sur l'agriculture dans le monde (IAASTD), co-dirigé par Hans Herren. Ce rapport onusien, élaboré par 400 scientifiques internationaux et publié en 2009, a été signé par la Suisse. Après son intervention au Symposium Biovision 2013, qui marquait notre 15e anniversaire, les échanges d'idées mutuelles se sont intensifiés. L'entrée de Maya Graf dans notre conseil de sept membres repose donc sur des affinité à la fois thématiques et personnelles.

L'élue se montre enthousiasmée par ce nouveau domaine d’activité: "Si nous voulons nourrir tous les peuples de manière saine et durable, nous devons absolument investir dans une agriculture écologique, paysanne et sans OGM. Biovision montre très clairement, sur le terrain, comment les petites exploitations du Sud peuvent produire des aliments plus abondants, de meilleure qualité et plus variés grâce à des méthodes biologiques. »

Maya Graf (3e à partir de la droite) et Hans Herren (1er à partir de la droite) 2008 à Bonn le soir après un événement de la "Convention on Biological Diversity" (CBD) .

Maya Graf, née le 28 février 1962 à Sissach (BL), a grandi dans la ferme de ses parents. Aujourd'hui, elle travaille dans l'exploitation biologique familiale. Mariée à Niggi Bärtschi, elle a deux enfants adultes. Depuis 2001, Maya Graf est conseillère nationale et membre du groupe parlementaire vert des Chambres fédérales, qu'elle a présidé en 2009-2010. Elle est devenue en 2013 la première écologiste à présider le Conseil national. Elle a siégé de nombreuses années à la Commission de la science, de l'éducation et de la culture. Elle est maintenant membre de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique, de la Commission de gestion - toutes deux du Conseil national - ainsi que de la Délégation des commissions de gestion des deux Chambres.

Depuis de nombreuses années, Maya Graf s'est impliquée avec succès pour une agriculture durable et sans OGM en Suisse, ainsi que pour la protection des animaux. Elle a été présidente de SAG (Alliance suisse pour une agriculture sans génie génétique) de 2001 à 2016). Elle est également co-présidente de Hochstamm-Suisse (organisation en faveur d'une production alimentaire respectant le paysage) et conseillère de fondation de ProSpecieRara. En plus, Maya Graf co-préside depuis novembre 2014 alliance F, qui regroupe des sociétés féminines suisses. Elle est connue grâce à sa participation au célèbre film de Jean-Stéphane Bron "Le génie helvétique" (Mais im Bundeshuus) en 2003.