Effervescence au Symposium Biovision 2019

Tina Siegenthaler l’a bien résumé: „C’est tellement puissant!“, a déclaré la jeune agricultrice Bio et défenseuse de l’environnement de Dietikon ZH après la manifestation: „800 personnes qui tirent à la même corde! C’est impressionnant.“


Par Florian Blumer, rédacteur

  • Une coopération fructueuse : Loredana Sorg, chargée de programmes chez Biovision et Workneh Ayalew, coordinateur de projets icipe (Centre international de physiologie et d'écologie des insectes) en Éthiopie.
  • Un partenariat enthousiaste : Rachel Owino de icipe (Centre international de physiologie et d'écologie des insectes) au Kenya avec Stefan Diener, chef de projets à Biovision.
  • Tina Siegenthaler, agricultrice bio et écologiste, Maya Graf, Conseillère nationale et membre du Conseil de Fondation de Biovision en conversation avec l'étudiante activiste pour le climat, Marie-Claire Graf.
  • Un échange animé : dans le hall du Volkshaus Zurich, les participant.e.s ont pu échanger avec les employé.e.s de Biovision.
  • Passage de témoin : Andreas Schriber (à droite) quitte Biovision après plus de 20 ans au sein de l'organisation. A partir du 1er janvier 2020 Frank Eyhorn prendra le relais comme Directeur Général.
  • Le photojournaliste Peter Lüthi présente son travail pour le calendrier Biovision 2020.

Une ambiance de renouveau régnait sur le Symposium de Biovision le 16.11. 2019 dans la salle du Volkshaus à Zurich. Autour du thème des «Partenariats», des représentantes et représentants d'icipe (Centre international de physiologie et d'écologie des insectes)" et Biovision African Trust  ont rendu compte de leur collaboration avec Biovision.

Travailler avec Biovision - qu'est-ce que cela signifie ?

Discussion engagée - Adieu émotionnel

Le président de Biovision Hans R. Herren et Maya Graf, parlementaire fédérale et membre du Conseil de Fondation de Biovision, ont discuté avec de jeunes activistes du boom que connaît actuellement le mouvement écologique ainsi que des opportunités de l’agroécologie. Finalement, Andreas Schriber a reçu un émouvant adieu de ses collaborateurs car le co-fondateur et directeur de Biovision pendant de longues années changera au 1er janvier 2020 pour l’organisation africaine partenaire BvAT. Le Dr. Frank Eyhorn, expert avéré en agroécologie déjà connu de nombreux collaborateurs de Biovision à travers de précédentes collaborations, prendra sa place.