Biovision engagé dans l’Agenda 2030

800 millions de personnes affamées dans un monde qui produit assez à manger pour tous. Des sols dégradés. De l'eau polluée. Des champs empoisonnés… Quelque chose doit changer dans les politiques agricoles actuelles !

Ces dernières années, Biovision s’est engagé activement pour un changement de cap dans l'agriculture. Avec succès. En septembre dernier, l'Agenda 2030 comprenant 17 Objectifs de développement durable (ODD) a été adopté à l’ONU. Cette feuille de route pour l’humanité se distingue des précédents Objectifs du Millénaire pour le développement. Elle concerne tous les pays : industrialisés, en développement, émergents. S’attaquant aux causes plutôt qu’aux symptômes, cet agenda nous oblige à sortir de la mentalité de silo.

 

  • En Suisse aussi, Biovision s’engage pour la mise en œuvre des ODD - par exemple en discutant avec le conseiller fédéral en charge de l'agriculture Johann Schneider-Ammann.
  • Durant la préparation de la conférence Rio+ 20, Biovision a organisé à New York, en collaboration avec des partenaires, une table ronde de haut niveau qui a émis des recommandations pour le Sommet de la Terre.
  • Biovision était représenté à la conférence Rio + 20 pour faire avancer l’idée d’un changement de cap dans l'agriculture (de g. à d. Michael Brander, Sonja Tschirren, Hans Herren, Benjamin Gräub, Stefanie Keller). La conférence a également décidé l’élaboration d'ici 2015 d’Objectifs de développement durable (ODD).
  • Les travaux sur les ODD ont commencé au printemps 2013. Biovision a participé à toutes les réunions du Groupe de travail ouvert, avec entre autres Hans Herren comme expert de l'agriculture durable.
  • Pour influencer les négociations, des propositions pour un Objectif sur l’agriculture durable ont été élaborées au printemps 2014 lors d'une réunion de haut niveau rassemblant des ministres, des diplomates, des représentants de l'ONU, des entrepreneurs et des représentants de la société civile. Photo: le ministre de l'agriculture de Guyane Leslie Ramsammy.
  • Les négociations se sont poursuivies en 2015. Ici, Mayumi Sakoh du Millennium Institute, Michael Bergoo de Biovision et Mariann Kovacs de la FAO évoquent l’état actuel des discussions.
  • Les moyens d’appliquer les ODD ont été discutés principalement lors de la Conférence à Addis-Abeba sur le financement du développement. Biovision y a aussi participé activement.
  • Le 2 août 2015, les trois ans de négociations sont conclues avec succès. Photo : le négociateur en chef Macharia Kamau (Kenya), la conseillère de Ban Ki-Moon pour les ODD Amina Mohammed et de nombreux autres délégués saluent le moment historique.
  • L'Agenda 2030 pour le développement durable a été adoptée officiellement et en présence de plus de 150 chefs d'Etat et de gouvernement en septembre 2015. Le siège de l'ONU brillait pour la circonstance.
  • Depuis 2012, Biovision s’est aussi engagé dans d'autres sites importants de la politique agricole internationale. Par exemple à Rome au Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) lors d’un événement de haut niveau - ici avec le ministre brésilien de l'Agriculture Pepe Vargas, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation Olivier de Schutter et la présidente du CSA Gerda Verburg.
  • Dans trois pays pilotes (Ethiopie, Kenya, Sénégal), Biovision et le Millennium Institute soutiennent les gouvernements dans la planification d’une stratégie agricole durable, au moyen du modèle de simulation T21 et d’ateliers multi-acteurs.
  • En 2008, le Rapport mondial sur l’agriculture IAASTD établi par plus de 400 scientifiques devient la référence de base pour le plaidoyer de Biovision. Ce rapport était présidé par Hans Herren et Judy Wakhungu, aujourd’hui ministre de l'environnement du Kenya.

Biovision a été influent aux étapes décisives de ce processus : le Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement et la mise en œuvre des ODD, les négociations sur le climat à Paris, la négociation de l’Agenda lui-même. Nous avons ainsi pu agir sur la formulation de l’Objectif 2 «Faim Zéro» : «Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable».

Grâce à des alliances et des plates-formes stratégiques, tels que le Comité de la sécurité alimentaire mondiale à Rome (CFS) ou le Programme des Nations Unies pour les systèmes alimentaires durables (10YFP), Biovision a forgé son rôle de «pionnier du changement». Nous contribuons ainsi à la mise en œuvre de l'Agenda 2030, au niveau international.

À l'échelon national, Biovision soutient (en collaboration avec le Millennium Institute) les gouvernements de l'Ethiopie, du Kenya et du Sénégal dans la planification de politiques agricoles durables - et cela en lien avec l'ODD numéro 2.

5 Objectifs concernés

Les projets de Biovision concernent en particulier la mise en œuvre de ces 5 ODD.