2020 – une année riche d'opportunités !

von Daniel Langmeier, Conseiller politique suisse

Un Parlement plus vert se penche sur l'avenir de l'agriculture, le peuple décide sur les pesticides et un mouvement se développe dans la rue. 2020 sera une année de décisions dans l'agriculture suisse.

 

©Agriculture du futur

L'Union suisse des paysans, lors de sa traditionnelle réunion de Nouvel An début janvier, a parlé une «année fatidique» pour les agricultrices et agriculteurs suisses. Elle plutôt insisté sur les risques. Chez Biovision aussi, nous pensons que 2020 sera un tournant décisif. Mais nous voyons avant tout les opportunités: cette année pourrait déboucher sur d'importantes mesures en direction d’un système alimentaire durable.
 

C’est le moment d'agir

Crise climatique, réduction spectaculaire de la biodiversité, gaspillage alimentaire - de nombreux défis auxquels la société dans son ensemble fait face se concentrent dans notre système alimentaire. Il est urgent d'agir. Les points chauds ne peuvent pas être traités isolément. Des approches holistiques sont nécessaires. C’est ce qui ressort aussi des Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU.

Cette année, la Suisse - avec un parlement plus vert depuis les élections de l'automne 2019 – a plusieurs occasions de relever ces défis de manière intégrée:

 

1. Politique agricole à partir de 2022

Au premier trimestre 2020, le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) présentera son message sur la politique agricole à partir de 2022 (PA22 +). Biovision, qui voit un grand besoin d'action dans les années à venir, travaillera avec des acteurs partageant nos idées pour une agriculture durable dans un marché équitable, social et écologique. Plus précisément, voici les exigences que nous formulons notamment:

  • Calendrier contraignant de réduction pour l'azote, le phosphore et les pesticides
  • Renforcement du bien-être animal tout en adhérant aux objectifs environnementaux de l'agriculture
  • Réduction continue des importations d'aliments concentrés et l'utilisation des terres arables pour la nutrition humaine («Feed no food»)
  • Promotion accrue de la production végétale par rapport à la production animale, notamment dans les vallées
  • Meilleure sécurité sociale pour les femmes dans l’agriculture
  • Réorientation de la recherche vers des méthodes agro-écologiques favorables au climat

2. Initiatives sur les pesticides et l'eau potable

Les initiatives concernant les pesticides de sythèse et l'eau potable seront probablement soumises au peuple cet automne. Elles abordent des problèmes clés de l'agriculture suisse: une utilisation très élevée de pesticides de synthèse en comparaison mondiale et un épandage excessif d’engrais sur nos sols. Jusqu'à présent, le Parlement a refusé d'agir. S'il ne saisit pas l'occasion de proposer des contre-projets substantiels aux initiatives, Biovision soutiendra celles-ci dans la campagne de votation.

3. Le mouvement « Agriculture du futur »

Enfin et surtout, un mouvement a vu le jour en 2019 qui amène dans la rue la demande d'une agriculture sociale et durable. Le 22 février prochain aura lieu la deuxième manifestation de "Agriculture du futur". Biovision soutient ce mouvement et espère qu'il trouvera de nombreux sympathisants qui donneront un coup de pouce supplémentaire à la transformation du système alimentaire que nous réclamons!