Jour du Dépassement de la Terre 2019

sobriété - plaisir

L’écosuffisance: bien-être et résilience

Les ressources renouvelables que l'humanité recevra pour 2019 sont épuisées dès le 29 juillet. Tout ce que nous consommons à partir de cette date se fera aux dépens des générations futures et de la résilience naturelle de notre planète.

Earth Overhoot Day (EOD – Jour du dépassement de la Terre) marque le jour où la demande de ressources dépasse ce que la Terre peut régénérer cette année.

A part réutiliser et recycler, nous souhaitons cette année regarder de près ce principe stratégique d’écosuffisance: «assez, c’est suffisant» ou «moins, c'est plus». Cette idée de «sobriété heureuse» suscite naturellement des peurs et des objections dans l’économie et l’industrie, axées sur la croissance perpétuelle. Mais si nous n’incluons pas la suffisance dans l’agenda, il sera extrêmement difficile d'atteindre les objectifs de réduction de CO2 et les objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU

 

Suffisance dans le travail de Biovision

Que ce soit au niveau national, international ou de notre consommation: pour Biovision, l’écosuffisance joue un rôle essentiel, et nos spécialistes expliquent la démarche à suivre pour leurs projets:

Andreas Obrecht, Directeur général SDSN Switzerland

Nous choisissons un mode de vie suffisant lorsque nous réalisons que nous pouvons mener une vie plus heureuse et plus durable. Pour repousser plus loin le Jour du dépassement (#movethedate), nous devons, ainsi que l'ensemble de la société et de l'économie, devenir plus suffisants, c'est-à-dire plus sobres. Nous devons passer d’une économie fondée sur la quantité à une économie circulaire. Une économie circulaire se soucie des coûts sociaux et environnementaux. Elle se concentre sur le service et l'expérience éprouvée par l’utilisateur. Elle offre la qualité plutôt que la quantité. Elle réalise ses gains principalement en fournissant des services accompagnant ses produits à longue durée de vie. Bref, c’est exactement ce que nous voulons en tant que consommateurs/trices. Comme citoyen-ne-s, nous voulons un bon environnement, offrant des quartiers agréables, des loisirs, une culture, des installations sportives, des distances courtes pour aller travailler et une décélération. Tout cela colle avec l'idée de suffisance. Si nous aspirons à une Suisse plus suffisante, nous améliorons notre qualité de vie tout en contribuant aux objectifs mondiaux (ODD). Le Réseau suisse de solutions pour le développement durable (SDSN Switzerland) réunit des universités, des centres de recherche, des organisations de la société civile, des entreprises et d'autres parties intéressées afin de créer des solutions innovantes pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et des ODD.  www.sdsn.ch

 

 

 

L'équipe de dialogue politique et de plaidoyer

L’écosuffisance signifie également dire au revoir à la philosophie de croissance sans fin. A elle seule, une efficacité accrue ne suffit pas pour atteindre les objectifs de l'Agenda 2030, alors qu’il y a de plus en plus de personnes qui consomment de plus en plus. De même, une prise de conscience individuelle dans le sens d’une consommation responsable est extrêmement nécessaire, mais pas suffisante. Il est également indispensable de changer le cadre politique et les mécanismes fiscaux. C’est ainsi qu’on peut motiver les producteurs et les entreprises à agir conformément aux principes de durabilité, c’est ainsi qu’on peut récompenser celles et ceux qui développent une pensée et une action écosuffisantes.

En appliquant ce principe à l'agriculture, cela signifie que le cadre politique (international, africain et suisse) ainsi que les mécanismes de financement (subventions, dépenses de recherche…) seront modifiés. Ils devront promouvoir des systèmes de production et d'échanges commerciaux durables et efficaces. En particulier, selon les principes de l'agroécologie. Ceux-ci veillent à ne pas fertiliser plus que nécessaire et à éviter les engrais artificiels ; il s’agit au contraire de refermer les cycles locaux des éléments nutritifs (compost, fumier animal, engrais verts). L’agroécologie vise à supprimer tous les pesticides en évitant au départ l’apparition de parasites et de maladies, puis en les contrôlant dans la durée. Elle construit le système de production de manière intelligente (cultures mixtes, rotation des cultures, Push-Pull). De même dans le commerce, l'agroécologie s'appuie sur les chaînes de valeur locales ayant des effets positifs sur le développement social – remplaçant le profit comme seule mesure du succès.

Pour rassembler les connaissances en agroécologie et bien comprendre tous leurs avantages, nous avons créé Agroecoloy Infopool. Vous y trouverez plus d'informations sur nos activités de dialogue politique et de plaidoyer.  www.agroecology-pool.org

 

 

Rahel Thommen, Consommation Durable Suisse

L’écosuffisance n'est pas seulement un sujet de politique durable ou une stratégie efficace pour verdir les entreprises. La consommation privée et une partie du bonheur personnel y sont également liés. Ceux qui achètent intelligemment, cuisinent et stockent intelligemment allègent aussi leur vie et l'environnement. Les courses intelligentes, c'est acheter des produits écologiques et équitables. Je vous recommande un achat test sur www.clever-konsumieren.ch pour calibrer la durabilité de votre consommation personnelle. Si vous vous approvisionnez de manière saisonnière et locale, par exemple au marché ou dans un magasin de vente au détail, faites attention aux labels et n'achetez que ce dont vous avez réellement besoin : vous renoncez au gigantesque choix des supermarchés, mais vous faites beaucoup pour l'environnement, pour les producteurs et, la plupart du temps, pour votre santé. On fait ainsi de nouvelles connaissances avec des personnes partageant les mêmes idées, on rencontre personnellement le producteur bio et la vendeuse sur le marché, on apprend du même coup quelque chose sur un légume et la manière de la préparer. Voilà donc notre conseil CLEVER pour le Jour du dépassement de la Terre 2019: moins, c'est plus! N'achetons que ce qui est vraiment nécessaire, évitons le gaspillage alimentaire – gaspillage d'énergie, de ressources naturelles et d'argent. www.clever-konsumieren.ch