« Le cours d’agroécologie a allumé un feu en nous »

Bonne nouvelle de nos projets est-africains: malgré la pandémie, le séminaire d'agroécologie ITCOA a pu se dérouler cette année. Brasio Kawere du Kenya y a participé et nous raconte son expérience.

 

 

credits: Kanweri Christine, Twitter

Enrégistré par Maggie Haab, redactrice

« Je m'appelle Brasio Kawere, j'ai 24 ans, je viens du Kenya et j'étudie à l'Université Makerere de Kampala. J'ai été sélectionné comme participant au cours international de formation sur l'agriculture biologique (ITCOA) 2020 en Ouganda. Je vois cette formation de deux mois comme une belle opportunité pour les décideurs du futur. Le séminaire nous encourage et nous soutient, nous les jeunes acteurs du changement, à penser au-delà des limites de notre système agricole et à poursuivre des approches visionnaires.

Je suis très heureux d'avoir pu participer au 15e séminaire parmi 48 étudiant-e-s. Cette activité m'a donné, à moi et à mes collègues d'Ouganda, de Tanzanie et du Kenya, l'occasion d’échanges précieux. Le séminaire, extrêmement varié, a éveillé mon enthousiasme pour l'agriculture biologique. Nous avons appris des techniques pour produire un bon compost, installer des potagers urbains, valoriser l'humus avec des microorganismes indigènes et du fumier végétal. Maintenant nous pouvons produire et utiliser des extraits de feuilles de citronnelle, de neem, de papaye et de jatropha, ainsi que des préparations en spray pour protéger les plantes.

credits: Dendry Hellen Akoth Oswago

Théorie et pratique

Grâce aux expériences du séminaire, j'ai déjà lancé un projet pilote avec deux collègues. L'objectif est d'améliorer le transfert de savoir entre paysan-ne-s dans la culture biologique du café et du cacao. Les connaissances nouvellement acquises dans la gestion des systèmes écologiques par des solutions naturelles sont vraiment très utiles. Je pense notamment à la construction de terrasses ou à l'utilisation de paillis végétal pour protéger et entretenir le sol. Une gestion prudente de l'eau est importante aussi, par exemple en ombrageant les cultures pour freiner l'évaporation.

Marketing, création de valeur, pensée systémique

Au cours du séminaire, nous avons également découvert comment créer une valeur ajoutée plus rentable. Nous avons produit des confitures commercialisables à base d'ananas et de papaye, de même qu’une variété de jus de fruits de qualité marchande. Nous avons aussi testé l’extraction d'huile d’avocat ou le séchage des légumes.

La formation centrale de cette année, intitulée « Pensée systémique », a été particulièrement appréciée de tous les participant-e-s. Au séminaire ITCOA, nos compétences en communication et relations publiques ont été affinées. L'opportunité de créer des réseaux et d'établir des contacts pertinents avec les participant-e-s et les intervenant-e-s était unique pour moi.

L'approche ITCOA, spécialement adaptée aux étudiant-e-s, nous a permis d'expérimenter des formes d'apprentissage alternatives et participatives. J'ai été enthousiasmé par la diversité méthodologique et surtout l'échange intensif entre nous, les étudiant-e-s, qui a créé un fort sentiment de solidarité. Ce séminaire sur l'agriculture a allumé un feu en chacun de nous. Il a renforcé notre estime de soi et nous a motivés à apporter notre contribution, à assumer des responsabilités de leadership. Je me suis donc engagé à combler les lacunes de connaissances chez les petits paysans de ma région. Cela leur permettra d'augmenter la productivité de leur café et cacao biologiques.

L'ITCOA a suscité l'enthousiasme des participant-e-s pour leurs propres projets. Je suis fier d'être un alumni d’une telle formation! »