Accord historique avec un organe de presse kenyan

Les informations sur les pratiques agricoles écologiques efficaces et éprouvées de Biovision atteindront des millions de Kenyans par le biais de nombreux canaux médiatiques.

Shruti Patel, ancienne Coordination de programme

Mi-janvier le Biovision Africa Trust (BvAT) a signé un accord historique avec “The Standard Group”, l'un des plus grands organes de presse du Kenya. Le partenariat sensibilisera aux pratiques agricoles à éviter, en particulier la surutilisation des pesticides, et fournira à des millions d'agriculteurs un accès à des informations sur les pratiques agricoles respectueuses de l'environnement par le biais de divers canaux de communication.

 

Couverture régulière sur des sujets d'éco-agriculture

Près de 5 millions d’auditeurs seront à l’écoute des émissions de radio hebdomadaires diffusées sur la deuxième station la plus populaire du pays, Maisha FM. Ce contenu radiophonique sera également promu sur la chaîne de télévision populaire KTN Farmers, et plus d’un million de jeunes seront sensibilisés à l’agro-entreprenariat par des conseils diffusés via les réseaux sociaux bien établis de l’entreprise de médias. Les lecteurs de la presse écrite bénéficieront d’informations sur l’agriculture écologique grâce à un journal de premier plan à diffusion nationale.

 

Diffusion de la publication de Biovision « The Organic Farmer »

Grâce à un autre partenariat avec l'éditeur Smart Farmer Africa, le mensuel de longue date de conseils agricoles pratiques de BvAT « The Organic Farmer (TOF) » (« L’agriculteur bio ») pourra proposer un contenu plus diversifié et des concours SMS pour générer de nouvelles interactions avec le lectorat.

Ces canaux complètent les services d'information existants de BvAT : des émissions de radio dans les dialectes locaux, une formation en directe via 15 centres régionaux de ressources pour les agriculteurs et infonet - un site Web contenant des informations détaillées et pertinentes sur la santé des plantes, des animaux, des humains et de l'environnement.

 

Chocs climatiques et inquiétudes croissantes concernant la sécurité alimentaire

Ces collaborations interviennent dans le contexte de variations croissantes dans la production agricole à cause des incertitudes climatiques, d’attaques de ravageurs et de problématiques de sécurité alimentaire. Ces défis soulignent la nécessité d’améliorer sans cesse les connaissances sur les technologies agricoles qui renforcent la résilience et garantissent la souveraineté alimentaire. Grâce à ces initiatives de communication et diffusion d0information, le travail pionnier de BvAT dans ce domaine devrait atteindre de nouveaux sommets.