Finances

Produits

Biovision clôture l’exercice avec des recettes supérieures à 9 millions de francs. Nous avons pu enregistrer un nouveau record pour les dons de particuliers et les cotisations des membres. Les contributions de nos fidèles donatrices et donateurs sont un gage de confiance et constituent la base d’une planification stable à moyen terme ! Ce soutien financier de dizaines de milliers de personnes privées constitue la base pour un engagement durable dans nos activités prioritaires avec nos partenaires de projet sur place. Biovision a reçu des legs d’un montant total de 165 000 francs au cours de l’exercice écoulé. Par rapport à l’année précédente, les contributions liées ont diminué, principalement du côté des partenaires institutionnels. En général, l’acquisition de partenaires institutionnels est un segment de marché très concurrentiel. Cependant, des signes très favorables pour Biovision indiquent que nous pourrons compenser déjà durant l’exercice 2019 certains des engagements importants de fondations qui se sont terminés en 2018.

Dépenses de projets

En cette année anniversaire, Biovision a pu investir une somme jamais atteinte auparavant, plus de 8 millions de francs, dans ses projets. C’est réjouissant et bienvenu, car cela renforce aussi les partenaires locaux, qui sont un facteur clé pour que nos investissements aient un impact durable. D’un côté, des projets réussis de longue date, comme Push-Pull, ont été poursuivis et étendus. De l’autre, des projets novateurs ont pu être lancés, comme la prévention des conflits à travers la coopération entre bergers et paysans en Tanzanie, ou l’expo de sensibilisation « Sounding Soil » (Les sols ont des sons) en Suisse.

Recherche de fonds

Le coût de la recherche de fonds est calculé conformément aux directives actuelles du de la Zewo. Les dépenses de collecte et de publicité représentent environ 1,1 million, soit 11,1 % des dépenses totales de Biovision. Ces dépenses contribuent à la durabilité de notre travail : pour Biovision, l’indépendance est un atout majeur que nous pouvons seulement obtenir par un financement diversifié et une base solide de donatrices/teurs.

Gestion et administration

Les frais administratifs se sont élevés à environ 0,9 million en 2018, soit 8,9 % des dépenses totales. Les frais d’administration comprennent des frais non récurrents d’activités liées à l’anniversaire – quelque 120 000 francs.

L’année anniversaire 2018 a été marquée par un programme ambitieux, enrichi d’activités supplémentaires spécifiques avec les partenaires de projets en Afrique et en Suisse. Pour faire face à ces divers événements et innovations, Biovision avait budgétisé un déficit. Le résultat de –0,66 million de francs sera couvert par les réserves dediées. Les liquidités et les réserves de Biovision continuent de garantir notre capacité à rester actifs, à innover et à sécuriser nos opérations à long terme, quelles que soient les fluctuations imprévues de la collecte de fonds.

Utilisation et provenance des moyens de 2014 à 2018 :


En tant que fondation certifiée par la ZEWO, Biovision remplit les exigences comptables édictées pour les organisations suisses d’utilité publique. La comptabilité se tient selon les principes de la Swiss GAAP RPC 21 destinés aux organisations d’utilité publique sans but lucratif. Elle est contrôlée par une entreprise de révision externe.

Pour la recherche de fonds, Biovision s’engage à respecter les directives éthiques de Swissfundraising.

Les dons effectués en Suisse peuvent être déduits des impôts. Dans le droit en vigueur aux Etats-Unis, Biovision est considérée comme une organisation publique de bienfaisance selon la section 501(c)(3).