« Sois le changement... »

 « Sois toi-même le changement que tu veux voir dans le monde ». C’est avec cette phrase de Gandhi que j’ai commencé mon discours d’acceptation du Prix mondial de l’alimentation 1995. Tellement évident… et pourtant l’application est bien difficile dans la pratique.

Hans Rudolf Herren, Président et fondateur de Biovision

Lorsque nous avons commencé Biovision avec les premiers projets de lutte contre la faim et la pauvreté il y a 20 ans, il était clair pour nous que nous n’avions pas de solution à tous les problèmes du monde.

Mais ce que j’ai vécu comme agriculteur, jeune scientifique, directeur de recherche, puis conseiller auprès des décideurs me l’a montré : beaucoup de choses sont possibles s’il y a une volonté de changement.

Avec Biovision, nous sommes impliqués à tous les niveaux : paysan-ne-s sur le terrain, des scientifiques dans le labo, négociateurs de conférences mondiales, consommatrices/ teurs en Suisse.

Est-ce que nous faisons ce qui est juste, est-ce que nous le faisons juste ? Cette question, tous les participants doivent se la poser encore et encore. Les succès et les échecs servent d’apprentissage. Les approches réussies créent des perspectives. Au mieux, elles encourageront les jeunes à rester dans l’agriculture sans filer dans les bidonvilles. Tout cela demande une longue inspiration, et cette conviction intérieure : notre vision d’un monde sans faim et sans pauvreté est non seulement possible, mais indispensable.

Portrait d'un homme
Hans Rudolf Herren, Président et fondateur de Biovision