Promotion des femmes par l'agriculture

Accès au marché pour des familles paysannes en Ouganda

» Les nouvelles du projet, 28.6.2017


Malgré leur travail acharné, la plupart des familles paysannes du district de Kayunga vivent à la limite de la pauvreté. En particulier, les femmes ont des conditions très dures et peu de droits. Beaucoup de familles ont dû abandonner les cultures en raison de mauvaises récoltes et tentent maintenant de tirer un revenu en vendant du bois de chauffe. Face à la perte de fertilité des sols et à l'empoisonnement du bétail par des produits agrochimiques, des paysannes se sont retrouvées dans la «Rural Women Development Association» (RWDA). Ce groupe s’engage pour une agriculture écologique et socialement responsable, ainsi que pour les droits des femmes et des filles. 

RWDA favorise principalement les paysannes, mais aussi des paysans dans la mesure où ils sont formés à l'agro-écologie et à la création de nouveaux revenus. Les acquis comprennent, entre autres, la régénération des sols appauvris avec du compost ou la protection des cultures contre les maladies et parasites avec des méthodes biologiques. RWDA s’appuie volontiers sur les programmes de communication paysanne de Biovision, qui sont traduits et distribués. 

En outre, les bénéficiaires sont soutenus pour améliorer l’accès de leurs produits au marché. Les paysans sont formés par deux organismes partenaires (RUSBA et Shatwa Mixed Farm) dans les méthodes de culture et de séchage (seulement RUSBA). Ces mêmes partenaires agissent ensuite comme acheteurs des produits, dans le cadre du marché.

Les femmes et les filles du district de Kayunga en Ouganda ont une existence difficile. Malgré un travail très dur, elles vivent souvent à la limite de la pauvreté dans leurs petites fermes familiales.

Objectif de développement

Améliorer la sécurité alimentaire, la santé et la génération de revenu pour des communautés rurales  dans le district de Kayunga en Ouganda, grâce à la diffusion et à l'application de connaissances sur l'agriculture écologique.

Pertinence

En renonçant aux engrais et aux pesticides chimiques, les paysannes et les paysans de Kayunga peuvent soulager l'environnement et économiser de l'argent. Aujourd'hui, ils obtiennent de meilleures récoltes et augmentent ainsi leur sécurité alimentaire. Avec la vente de produits excédentaires, ils peuvent dégager un revenu. Les femmes en profitent particulièrement : leur estime de soi et leur position sociale sont renforcées.

Bénéficiaires

800 paysan-ne-s bénéficient directement de la formation dans les méthodes agro-écologiques. 400 paysan-ne-s ont été soutenu-e-s dans l'accès aux marchés pour leurs produits.

Objectifs 2015 - 2017

  • Promotion de l'agriculture écologique comme alternative respectueuse de l'environnement via une formation et une formation continue pour les paysan-ne-s
  • Amélioration de la situation économique des paysan-ne-s grâce à un meilleur accès de leurs produits sur le marché.
  • Construction d'une structure organisationnelle durable pour un aboutissement réussi du projet

Réalisations à ce jour

800 paysan-ne-s ont reçu une formation dans les méthodes agro-écologiques. Les communautés rurales ont vu apparaître un comité de pilotage et un comité de marketing. Au sein de ce dernier, 10 membres ont été formés en tant que formateurs. Ensuite, les paysans ont été pourvus des semences nécessaires.

Informations complémentaires

A Kayunga, le fardeau du travail aux champs repose souvent sur les épaules des femmes et des filles. Néanmoins, le droit d'avoir leur mot à dire et de participer leur est habituellement nié, et elles vivent souvent dans des conditions précaires. RWDA utilise la vulgarisation agricole comme une porte ouvrant un processus d'amélioration.